🥳 Toute l'équipe vous adresse ses meilleurs voeux pour 2023 !

Cahier des charges de site internet : comment le mettre au service de votre projet web ?

cahier-des-charges-site-internet

Un cahier des charges de site internet (ou CDC) est un document essentiel qui décrit les exigences et les fonctionnalités d’un site web à créer. Il sert de base pour la conception et le développement d’un site internet, en permettant de définir les objectifs, les cibles et les besoins des utilisateurs.

Utilisé pour guider le développement d’un site internet, il est important de le rédiger de manière claire et précise pour que toutes les parties prenantes soient sur la même longueur d’onde. Un cahier des charges bien formulé permet d’éviter les malentendus et les changements de cap coûteux en cours de projet.

Alors comment le mettre au service de votre projet web ? C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

Qu’est-ce qu’un cahier des charges de site web ?

Un cahier des charges de site web est un document qui décrit les exigences et les objectifs d’un projet de création ou de refonte d’un site internet. Il est utilisé comme une base pour la planification, la gestion et la réalisation d’un projet web. Il est généralement rédigé par le client ou le donneur d’ordre, en collaboration avec les parties prenantes du projet (agence web, freelance, designer, développeur), pour s’assurer que toutes les exigences sont comprises et prises en compte.

Le cahier des charges met en lumière les fonctionnalités nécessaires, les exigences de design et d’ergonomie, les contraintes techniques, les limites de budget et de temps, les critères de choix des prestataires, ainsi que le plan de mise en œuvre et les jalons clés pour la réalisation du projet.

Il est important que les objectifs soient clairement définis de manière à ce qu’ils puissent être mesurés. Les fonctionnalités doivent, de leur côté, être décrites de manière détaillée pour éviter les malentendus et les erreurs.

Quant aux exigences en matière de design et d’ergonomie, elles doivent être formulées de la façon la plus exhaustive possible, par exemple, à travers des “wireframe” (sorte d’esquisse ou de croquis).

Enfin, les contraintes techniques doivent être exprimées de manière approfondie pour s’assurer que toutes les parties prenantes aient une compréhension claire de ce qui est possible et de ce qui ne l’est pas.

Créer un cahier des charges, 3 avantages majeurs

Avoir en votre possession ce document de cadrage présente de nombreux avantages, en voici quelques-uns :

1/ Il permet de clarifier vos objectifs

L’un des principaux avantages de la création d’un cahier des charges est qu’il permet de clarifier vos objectifs. En le rédigeant, vous êtes contraint de réfléchir en profondeur à ce que vous souhaitez atteindre avec votre projet. En définissant vos objectifs de manière claire et détaillée, vous pouvez également mieux comprendre les besoins de vos utilisateurs et ainsi identifier les fonctionnalités et les contenus qui seront nécessaires pour répondre à leurs besoins. Cela permet de maximiser l’utilité et l’efficacité de votre futur site internet. Établir une vision claire de vos objectifs permet également d’éviter les erreurs coûteuses. Sans celle-ci, il est facile de se laisser entraîner par des idées ou des fonctionnalités qui ne sont pas essentielles à la réussite de votre projet. Enfin, la communication des objectifs avec l’ensemble des parties prenantes du projet donne la possibilité de vérifier que tout le monde travaille dans la même direction et ainsi de minimiser les malentendus et les conflits.

2/ Il vous aide à bien planifier votre projet

Un autre avantage de la création d’un cahier des charges est qu’il vous aide à bien planifier votre projet. En le rédigeant, vous devez réfléchir aux différentes étapes (jalons) et aux délais nécessaires pour le réaliser. Cela vous permet de définir un calendrier détaillé pour la mise en œuvre de votre projet et de vous assurer que toutes les étapes clés sont prises en compte. De fait, vous pouvez éviter les retards et les dépassements de budget. En ayant une vision fine de ce qui doit être fait, quand et par qui, vous pouvez mieux gérer les risques et les imprévus qui peuvent surgir au cours du développement d’un site internet. Vous pouvez également mieux communiquer avec les parties prenantes. En effet, si tout le monde comprend les étapes et les délais du projet, il est plus facile de s’entendre sur les responsabilités et les échéances.

3/ Il facilite votre processus de sélection d’un prestataire

Grâce à ce document, vous pouvez mieux comprendre les exigences et les besoins de votre projet et les communiquer clairement aux prestataires potentiels. Cela vous permet de mieux évaluer les compétences et les capacités des prestataires et de sélectionner celui qui répond le mieux à vos besoins.

En effet, les prestataires peuvent avoir des interprétations différentes. En ayant un document bien structuré, vous pouvez vous assurer que tout le monde comprend les attentes et les responsabilités.

Vous souhaitez créer un cahier des charges ?

> Aidez-vous de notre formulaire de pré-cadrage.

Qui doit être missionné pour rédiger un cahier des charges

Le cahier des charges est généralement rédigé en interne par l’entreprise qui souhaite créer un site internet ou le refondre (le donneur d’ordre). Cela permet de s’assurer que tous les besoins sont pris en compte, que les attentes vis-à-vis des prestataires sont clairement définies et que les contraintes (budget, processus de validation, date de livraison) sont bien spécifiées.

Il est toutefois possible qu’après plusieurs réunions, l’agence web choisie (ou un autre prestataire) apporte des modifications au cahier des charges. Il est essentiel que toutes les parties prenantes lisent attentivement et valident ce dernier, comme pour un contrat.

Que mettre dans un cahier des charges de site internet ?

Il n’y a pas de règles strictes en ce qui concerne ce qu’il faut mettre dans un cahier des charges de site internet. Chacun peut être unique, tant dans son contenu que dans sa forme. L’objectif est de rassembler les informations importantes pour le client et le prestataire.

Chez EEnov, nous aidons nos clients à créer un cahier des charges complet et structuré pour tous types de projets, qu’il s’agisse d’un site vitrine sous WordPress, d’un site e-commerce ou d’un site sur mesure.

Il existe cependant certains items courants dans la plupart des projets web. Vous pouvez inclure ou exclure ces sections selon vos besoins.

1/ Les objectifs

Il est important de définir des objectifs de façon claire et concise. Cela peut inclure des objectifs commerciaux comme l’augmentation des ventes en ligne, des objectifs marketing comme l’amélioration de la notoriété de la marque ou des objectifs d’optimisation de l’expérience utilisateur comme la facilité de navigation sur le site. Ils doivent par ailleurs être en adéquation avec les objectifs globaux de l’entreprise.

2/ Des informations sur le public cible

Il est crucial de décrire précisément votre public cible, car il s’agit des personnes les plus susceptibles d’utiliser votre site internet et pour lesquelles il a été créé. Il est donc important de comprendre leurs caractéristiques, leurs besoins et leurs comportements pour créer un site qui répondra à leurs attentes. Il est possible d’utiliser des outils tels que les personas ou les avatars clients pour décrire avec précision un public cible.

3/ L’arborescence et le contenu du site

Il est important d’inclure une arborescence de navigation dans votre CDC. C’est un plan qui décrit comment les pages du site sont organisées et comment les utilisateurs peuvent naviguer.

Il permet de définir la structure générale du site, les sections principales et les pages secondaires. Un outil en ligne gratuit comme Gloomaps permet de réaliser facilement des arborescences.

Par ailleurs, il est également possible d’inclure le contenu du site dans votre cahier des charges, avec les textes souhaités ainsi que des liens vers les images et/ou les vidéos.

4/ Les fonctionnalités attendues

Elles peuvent être composées de fonctionnalités de base telles que la création de compte utilisateur, d’options avancées telles que l’intégration d’un système de paiement en ligne, de systèmes de marketing, ou de solutions de service client comme des forums de discussion (liste non exhaustive).

5/ Les éléments de charte graphique

Si vous avez un logo ou une charte graphique existante pour votre entreprise, il est utile de le mentionner dans votre cahier des charges de site internet. Le logo est l’élément visuel représentant votre entreprise et il est important qu’il soit utilisé de manière cohérente sur tous les supports, y compris sur votre site internet. La charte graphique, quant à elle, définit les règles d’utilisation de votre logo, les couleurs, les typographies, les images et les icônes à utiliser pour renforcer votre identité visuelle. Il est donc important de mentionner ces éléments pour que les designers et les équipes de développement puissent les utiliser de manière cohérente sur le site internet.

Vous n’avez pas de charte graphique ? Découvrez comment créer une identité de marque qui dépote !

6/ Les exigences en termes de design et d’ergonomie

Vous pouvez aussi décrire vos exigences en matière de design et d’ergonomie pour vous assurer que votre site web sera esthétiquement plaisant et facile à utiliser. Les exigences en matière de design peuvent inclure des spécifications de couleur, de typographie, de mise en page et de style. Les demandes en matière d’ergonomie peuvent quant à elles inclure la navigation, l’accessibilité, la compatibilité mobile et la facilité d’utilisation. Il est utile de fournir des exemples de sites web existants à votre prestataire pour qu’il puisse saisir l’univers dans lequel vous projetez votre site web.

7/ Les contraintes

Votre projet implique des contraintes. Il est donc primordial de les décrire. Il peut s’agir de limites de budget, de délais de livraison et de contraintes techniques. Il est également intéressant d’exprimer les critères de choix pour les prestataires, comme les compétences requises, l’expérience et les références.
Il est possible d’inclure un calendrier détaillé pour la réalisation du projet, y compris les dates de début et de fin de chaque étape, ainsi que les échéances pour les livrables intermédiaires. Vous pouvez aussi détailler les processus de validation et de révision pour vous assurer que votre projet restera sur la bonne voie et que les parties prenantes pourront donner leur avis sur l’avancée du projet.

8/ L’hébergement du site

L’hébergement web est un élément essentiel à mentionner dans votre cahier des charges de site web. Il s’agit du service qui permet de stocker les fichiers et les données du site sur des serveurs pour les rendre accessibles en ligne.

Vous pouvez mentionner les spécifications techniques attendues pour l’hébergement. Cela inclut des éléments tels que la capacité de stockage, la bande passante, le nombre de visiteurs autorisés simultanément, les options de sauvegarde et les options de sécurité.

Il est également essentiel de mentionner si vous souhaitez utiliser un hébergement partagé ou dédié, l’emplacement géographique des serveurs, si vous souhaitez utiliser un service de gestion de nom de domaine, si vous avez besoin d’un certificat SSL, etc.

Un cahier des charges, ça ne reste pas au placard !

Bien qu’il ne soit pas aisé de rédiger un cahier des charges pour un site internet, cet outil n’en reste pas moins indispensable. Il vous permettra d’éviter les nombreuses erreurs que font les entreprises qui ne cadrent pas correctement leurs projets web.

Vous souhaitez créer un cahier des charges ?

> Aidez-vous de notre formulaire de pré-cadrage.

Partager cet article :