preloader

Focus sur la nouvelle réglementation RGPD

Le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) est entré en vigueur le 25 mai 2018. C’est LE texte de référence en matière de protection des données personnelles sur les sites web. Afin de responsabiliser les acteurs du numérique et de protéger les données des individus au sein de l’Union Européenne, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) veille à son respect et à sa mise en place sur tout le territoire.

Nouvelle réglementation

Au 1er avril 2021, les règles de conformité de votre site internet ont changé grâce à une nouvelle version de la loi concernant les cookies non-fonctionnels.

Comment gérer le consentement de l’utilisateur pour les cookies afin de respecter les directives 2021 de la CNIL (et de la RGPD) ?

Les cookies consentement et recueillement

Dans un premier temps, vous devez vous assurer que votre espace web est conforme aux préconisations mises en place par la CNIL. Si ce n’est pas le cas, commencez par mettre en place une solution de consentement de collecte de cookies.

Les cookies sont de petits fichiers informatiques présents sur le navigateur de l’internaute. Leur but : collecter certaines données de navigation.

Pour faire suite aux nouvelles réglementations: vous devez convaincre vos visiteurs d’accepter l’utilisation des différents cookies. La CNIL recommande que l’interface de recueil du consentement  de l’utilisateur comprenne deux  boutons : un « tout accepter » mais aussi un bouton « tout refuser ».

De plus, les usages liés aux traceurs (cookies)  doivent être présentés à l’utilisateur au moment où celui-ci doit faire un choix. Afin de rendre cela clair et concis, une première description courte peut présenter brièvement des objectifs poursuivis par les cookies (premier niveau d’information) suivie par une description plus détaillée (second niveau d’information).

Après un temps d’adaptation laissé aux professionnels, la Cnil a annoncé que des contrôles de la bonne application de ces règles débuteront en avril. Le montant des sanctions peut s’élever jusqu’à 20 millions d’euros ou 4 % du chiffre d’affaires annuel de votre société. Ces sanctions peuvent être rendues publiques et donc nuire gravement à la réputation d’une entreprise.

Impact et contournement

”Cookie Wall”

Face à la nouvelle donne de la réglementation, certains éditeurs au modèle économique historiquement basés sur la gratuité et financés par la publicité ont proposé aux internautes un choix surprenant : accepter les cookies publicitaires et continuer à accéder aux contenus habituels, ou bien sortir leur carte bleue. 

Certains sites internet comme AlloCiné proposent aux internautes « d’accéder au site pour 2 € TTC pendant un mois sans cookies publicitaires » ou d’accéder au site gratuitement en acceptant les cookies publicitaires ». 

Cette pratique du “cookie wall  » n’est cependant pas encore clairement énoncée dans les textes comme étant une pratique légale et laisse donc la possibilité à la CNIL de juger au “cas par cas” les sites utilisant de telles pratiques.

Quels sont les impacts sur vos campagnes marketing ?

D’ici 2022, la CNIL a annoncé la fin des cookies tiers. Un cookie tiers est un fichier intégré par un site différent de celui visité par l’internaute, via un navigateur, pour stocker des informations localement. Le but est de suivre le parcours sur plusieurs sites web, par exemple pour la mesure d’audience ou la publicité. Ils permettent  donc de connaître les intérêts des internautes pour une catégorie de produit ou de service. L’exploitation de ces informations permet ensuite aux annonceurs de cibler des audiences en affinité avec leur activité. 

Ces cookies sont cruciaux pour les stratégies de retargeting et de remarketing et donc de proposer de la publicité en ligne de manière ciblée.

Le secteur de la publicité en ligne s’apprête à vivre un changement de taille. Malgré les craintes que cette nouvelle loi a pu susciter, la mise en place de solutions alternatives sont  à l’œuvre ou en cours de test afin de permettre aux annonceurs de traverser ces changements tout en conservant une meilleure préservation des données personnelles.

Comment se mettre en conformité avec la nouvelle loi RGPD ?

C’est là qu’EEnov intervient. Notre rôle est à la fois de vous proposer un audit gratuit de votre site web sur les critères du RGPD mais aussi de vous proposer un accompagnement personnalisé pour faciliter sa mise en conformité avec les dernières recommandations RGPD. Organisation des données, sécurisation des données, respect des droits, EEnov s’occupe de tout !

L’accompagnement EEnov & AXEPTIO

EEnov travaille en collaboration avec AXEPTIO pour vous permettre d’être toujours en conformité sur votre site web.  Afin de prendre le virage du marketing choisi, vous devez penser à la transparence pour vos utilisateurs que ce soit dans l’accès aux informations ou dans leurs choix. Voici les 4 critères de validité d’un consentement :

Afin de sauver vos cookies et vos dashboard d’éventuels refus, voici les méthodes que nous recommandons :

  • Attirer l’attention avec une image et un wording adapté
  • Expliquer le bénéfice utilisateur pour chacun de vos cookies
  • Temporiser l’ouverture  de vos widgets de consentement
  • Anonymiser les données personnelles quand cela est possible et nécessaire
  • Masquer le widget après l’enregistrement des préférences

Et surtout un non n’est pas forcément définitif. En effet, si un utilisateur refuse les cookies au premier abord, il vous est tout à fait possible de lui demander de les activer pour avoir accès à certains widgets de votre site internet comme une vidéo youtube par exemple.

Contactez-nous pour vous mettre en conformité !

Pour obtenir votre audit de conformité, renseignez les informations ci-dessous.

En visitant ce site web, vous acceptez notre politique sur l'utilisation des cookies.