🥳 Toute l'équipe vous adresse ses meilleurs voeux pour 2023 !

5 idées reçues sur WordPress

43% des sites internet dans le monde ont été créés avec WordPress (source W3techs) soit presque la moitié des sites présents sur le web. Sorti le 27 mai 2003, ce mastodonte s’est imposé au fil des années comme le leader des outils de création de sites web grâce aux nombreux avantages qu’il offre à ses utilisateurs. Pourtant et malgré sa popularité, il est courant d’entendre ici et là de nombreuses critiques à son encontre. Nous allons dans cet article analyser et décortiquer ces reproches et évaluer s’ils sont justifiés ou non.

1/ “WordPress est juste un outil pour faire du blog”

Un des mythes qu’on entend souvent sur WordPress, c’est que l’outil serait adapté exclusivement aux blogueurs. C’est faux ! Bien qu’il soit entré par la porte du blogging, WordPress évolue d’année en année en ajoutant régulièrement de nouvelles fonctionnalités. Depuis sa création, 6 mises à jour majeures ont été effectuées sur le logiciel. Cela lui permet d’être perçu par les professionnels du web comme un outil de confiance, polyvalent et adaptable. Il est aujourd’hui utilisé pour créer des sites internet de type vitrine, catalogue, magazine, eCommerce (grâce au module WooCommerce) et est représenté dans toutes les industries.

Associé à un thème WordPress performant, Le logiciel permet par exemple :

  • D’attribuer des rôles aux utilisateurs qui travaillent sur le site (abonné, contributeur, auteur, éditeur, administrateur)
  • De créer et modifier des pages “vitrines” grâce à un éditeur de page
  • D’optimiser son référencement naturel SEO (grâce au plugin Yoast SEO)
  • D’importer tous types de médias (images, vidéos, .gif)
  • De personnaliser et modifier les éléments graphiques de son site (couleurs, logo)
  • De gérer son menu de navigation
  • De suivre ses commandes en ligne
  • D’installer des plugins WordPress pour personnaliser encore plus son site internet
  • Et bien d’autres fonctionnalités.

La communauté de développeurs fortement active sur le projet permet de maintenir un niveau de service optimal notamment grâce aux mises à jour correctives proposées régulièrement.

2/ “WordPress n’est pas sécurisé”

On entend souvent dire que WordPress est plus vulnérable que d’autres solutions. Encore une fois, c’est faux !

Tous les sites internet présents sur le web sont exposés à des attaques de “pirates”, et cela depuis les débuts du web. Malwares et attaques DDOS ne se limitent pas à WordPress et il est clairement impossible d’empêcher les offensives des hackers.

Cependant et grâce à sa forte flexibilité, il est aisé d’augmenter la sécurité de WordPress avec quelques bonnes pratiques :

  • Changer l’adresse de connexion à l’administration du site
  • Vérifier et faire régulièrement les mises à jour
  • Utiliser des thèmes et modules officiels
  • Supprimer les extensions inutilisées
  • Choisir un identifiant et un mot de passe sécurisé
  • Activer l’authentification à deux facteurs
  • Restreindre la navigation dans les dossiers du site
  • Masquer la version de WordPress
  • Mettre en place un certificat SSL (HTTPS)
  • Choisir un hébergeur fiable et sécurisé

Des plugins tels que “Secupress” ou “Wordfence” existent également pour réduire encore plus le risque d’intrusion.

Conclusion : après quelques paramétrages, il est possible de vêtir WordPress d’un puissant bouclier capable de résister aux pires offensives de pirates enragés tout en gardant en tête qu’aucun système n’est infaillible.

3/ “Il est difficile d’utiliser WordPress”

Nouveau mythe popularisé par l’arrivée de solutions comme Wix, Webflow ou encore Weebly, la difficulté de prise en main de WordPress. Beaucoup pensent que travailler sur WordPress nécessite des compétences techniques approfondies, mais cet avis doit être nuancé.

Construire un site WordPress de A à Z nécessite effectivement une expertise profonde. Au-delà de la technicité nécessaire à la création du site, la réussite d’un projet web réside dans la capacité à intégrer les notions de webdesign, ergonomie, référencement naturel, hébergement ou encore sécurisation des données.

Maîtriser l’ensemble de ces compétences n’est effectivement pas donné à tout le monde. En revanche, si l’objectif est de venir enrichir un site en se basant sur un socle solide construit par une agence, alors utiliser WordPress est une commodité. L’ergonomie intuitive du logiciel permet en effet aux personnes novices de trouver rapidement les informations et d’effectuer des modifications sans perdre de temps.

WordPress propose également des fonctionnalités facilitant la prise en main : modifications par glisser – déposer, duplication d’articles de blog, gestion facilitée du SEO, etc.

Conclusion : comme tout outil numérique, WordPress nécessite de se former, mais après seulement quelques heures d’apprentissage et en partant d’un socle solide construit par une agence web consciencieuse, il est possible d’utiliser l’outil en autonomie avec beaucoup de simplicité.

4/ “WordPress n’est pas adapté au eCommerce”

Encore une fois, il faut apporter de la nuance. À l’origine, WordPress n’a pas été construit comme un outil 100% dédié au eCommerce comme cela est le cas pour des solutions telles que Prestashop, Shopify ou encore Magento.

Mais WordPress a plus d’un tour dans son sac ! Grâce à son extension « WooCommerce », il est tout à fait possible de venir encapsuler une boutique en ligne sur son site. Les fonctionnalités proposées n’ont d’ailleurs rien à envier à la solution eCommerce française Prestashop. On y retrouve par exemple :

  • La possibilité de créer un catalogue produit
  • Un gestionnaire de commande intuitif
  • Un mécanisme pour proposer des paiements en plusieurs fois
  • etc

Pour faire simple, disons que les solutions vont convenir à des besoins différents :

  • L’utilisation de WooCommerce sera particulièrement adaptée aux entreprises qui souhaitent commercialiser en ligne un nombre limité de produits.
  • Le recours à un CMS de type Prestashop sera préférable pour des sociétés disposant d’un catalogue étoffé de produits avec de multiples déclinaisons et dont le modèle de revenus repose à 100% sur la vente de produits.

Vous avez un doute ? Notre équipe vous conseille sur le choix de la solution technique la plus adaptée à votre besoin.

5/ “Avec WordPress, mon site va “crasher s’il reçoit beaucoup de visites”

Quelle bêtise ! WordPress en tant que tel est un logiciel, ce n’est donc pas lui qui supporte la charge engendrée par le trafic d’un site internet. Des gros sites tels que LVMH, The Walt Disney Company ou encore le groupe Renault sont propulsés par WordPress et semblent très bien se porter malgré le nombre de visiteurs importants. Il n’est donc pas raisonnable de remettre en question le logiciel.

En revanche, pour absorber la charge, les sites doivent être installés sur des serveurs dimensionnés méticuleusement par rapport au trafic attendu. La solidité de l’infrastructure que vous mettez derrière votre site, détermine la disponibilité de ce dernier.

Configurer une infrastructure serveur nécessite des compétences techniques, difficilement accessibles pour le grand public. Des solutions d’hébergement en ligne existent avec un support client parfois peu présent voir inexistant. Nous vous conseillons donc de faire appel à une agence comme la nôtre pour vos besoins liés à l’hébergement WordPress. Lors de chaque projet, nous évaluons avec vous la criticité et choisissons ensemble les solutions les plus adaptées à votre situation.

Conclusion : votre capacité à accueillir du trafic dépend de l’infrastructure serveur configurée pour héberger votre WordPress.

WordPress : critiqué, mais toujours le plus utilisé !

De par sa popularité, WordPress s’expose naturellement aux critiques. Comme vous avez pu le constater dans cet article, la prudence est de mise et les reproches que subit le CMS (content management system) doivent dans l’ensemble être nuancés.

À vous maintenant de vous faire votre propre opinion !

Vous souhaitez créer un site WordPress ? Notre équipe vous accompagne !

Partager cet article :